en   fr   de   ro   es   it
  
     Username:  Password:  

registerforgot password?

Sunday, 31 August 2014
Ricerca dopo artisti Ricerca
LAST  Advertisements
LAST  Last Queries

 


Ascoltare Mapouka - Mapouka Serre


Versi

Marta Punto Com (Patricio Rey Y Sus Redonditos De Ricota)

El Morta quiere más "japinés"!
se tira a todo santo! Já!

El Morta quiere más "japinés"!
no pregunta más por el menú...

Como si se la machacara contra un cascote
quiere gozar.
Uh! Uh! va perdiendo aceite
Uh! Uh! relincha de más
Con sus gambas de polio brinca
y cae levemente hacia su estribor.
Uh! quitó esa vieja foto
del negro Chu Berri del placard.

El Morta quiere más "japinés"!
fellatio, diluvio, man!
El Morta quiere más "japinés"!
y guateque-hot-** escolar!

El barulo hinchado de gin picante
(ya se le ha mojado todo el serrín)
Ya! Ya es todo! Ya! Ya no quiere esperar
su suerte más.
Uh! Uh! va bombeando su guita
Uh! en trolas coquetas que
llenan de mentiras su oreja desde un celular.

En ese bulo que no cierra sus puertas
allí está su cuartel!
Flota en un baño de burbujas
en su loquero de amor.

Ta-tartamudea y cubre su rabo con
un gran toallón.
Plastikito trae bagayito
y se lo vé feliz!

El Morta quiere más "japinés"!
y apenas se mantiene en pié...
El Morta quiere más "japinés"!
y culos grandes como pianos, beibi!
El Morta quiere más "japinés"!

Quelqu'on (Mellisa Mars)

Un jeudi matin
J'ai suivi quelqu'un
Que je ne connaissais pas

Une jupe fendue serrée,
Les yeux très maquillés
Je n' me reconnaissais pas

J' l'ai repéré dans un
Compartiment voisin
Il ne me voyait pas

En ayant l'air de rien
J'ai effleuré sa main
Il ma regardé en coin
Il ne comprenait pas
Que ce jeudi matin
J'avais pris le train
Pour rencontrer quelqu'un
Que je ne connaissais pas.

J'osais pas lui parler
Je me suis rapproché
Il a changé de coté

J'osé plus le regardé
Le rimmel avait coulé
Je gardé la tête baissée

Il a quitté le train
A la gars de Melun
Où il se passe rien
(rien rien rien)

En ayant l'air de rien
J'ai effleuré sa main
Il ma regardé en coin
Il ne comprenait pas
Que ce jeudi matin
J'avais pris le train
Pour rencontrer quelqu'un
Que je ne connaissais pas.

You and me
Me and you
You for me
And me for you
It will be a good life

Alors jeudi prochain
Je suivrai quelqu'un
Que je ne connais pas

Une jupe à mi-mollets
Les yeux pas maquillés
On ne me reconnaîtra pas

Cette fois ça marchera
Quelqu'un qui me plaira
A son tour me suivra

J'oserai lui parler
Je me rapprocherai
Il changera pas de coté

J'oserai le regarder
La tête bien relevée
Sans avoir à pleurer

Il quittera pas le train
A la gare de Melun
Où il ne passe rien
(rien rien rien)

En ayant l'air de rien
J'effleurerai sa main
Il me regardera en coin
Et peut être qu'il comprendra
Que ce jeudi matin
J'aurai pris le train
Pour rencontre quelqu'un
Que je ne connais pas
(Que je ne connais pas)

Quelqu'un, quelqu'un
Quelqu'un, quelqu'un
Que je connais pas...

You and me
Me and you
You for me
And me for you
It will be a good life!...

Si Tu La Croises Un Jour (Francis Cabrel)

Elle n'aimait pas mon deux pièces séjour
Toi qui voyages si tu la croises un jour
Reviens me dire, reviens me dire
Dis-moi un peu si elle porte toujours
Dans les cheveux ses essences d'amour
Et tous mes rêves sur ses lèvres
Mais promets-moi
Ne t'approche pas trop
Si tu poses tes doigts
Au bronze de sa peau
Tu délires, tu délires.
Sans me méfier
Je l'ai serré très fort
Aujourd'hui encore
J'en ai les yeux qui brûlent, qui brûlent.
Elle, elle a l'âge des voyages au long cours
Des princes arabes et mariages d'amour
Des esclaves libres, des histoires à suivre...
Moi je ne rentrais souvent qu'un soir sur deux
Et mes amis étaient des gens curieux
Difficile à suivre, dis-lui, je réapprends à vivre.
Mais promets-moi
Ne t'approche pas trop
Si tu poses tes doigts
Au bronze de sa peau
Tu délires, tu délires.
Sans me méfier
Je l'ai serré très fort
Aujourd'hui encore
J'en ai les yeux qui brûlent, qui brûlent.
Elle n'aimait pas mon deux pièces séjour
Toi qui voyages si tu la croises un jour
Reviens me dire, reviens me dire.
Dis-lui que pour elle je donnerais
Mon dernier souffle et même celui d'après...

Avec Nous (Rockwell)

Mozart avec nous
Au temps des dorur' et des falbalas
Les marquis frivol' et les marquis' au frais minois
Pour un menuet timide
Esquissaient trois petits pas
Gr�¢ces envol�©es, vieux airs du pass�©
Clavecin fragile aux r�©sonances d'autrefois
Un gosse �  perruque blanche
A fait danser tous ces gens-l� 

Cha cha cha, cha cha cha, non tu n'existais pas encore
Cha cha cha, cha cha cha, le Br�©sil n'en �©tait pas l� 

Douce m�©lodie qui fit cent fois le tour du monde
Et que Mozart a n�©glig�© d'agr�©menter de quelques cha cha cha
Sur ton rythme gai dansez les brunes et les blond'
En oubliant le temps bien proche o�¹ pianotaient vos petits doigts

Cha cha cha, cha cha cha, c'est votre vieille Marche Turque
Cha cha cha, cha cha cha, venez marquise, �©couter �§a!

Tout pr�¨s d'Istambul, sous les pergolas
Tous les jeunes Turcs s'en vont danser le cha cha cha
Et la fra�®che odeur des roses
Vient parfumer leurs �©bats
Sous le ciel troublant des nuits de gala
Quand un beau danseur serre un fille entre ses bras
Dans les yeux de sa compagne
Il sait ce qu'il trouvera

Cha cha cha, cha cha cha, ce gai refrain qui nous enivre
Cha cha cha, cha cha cha, et qui jamais ne finira

Que ce soit Rio, Paris, New York, les Dardanelles
On ne peut r�©sister longtemps quand on entend venir le cha cha cha
Rythme tropical aux senteurs d'ambre et de cannelle
Emporte-nous bien loin de tout dans l'all�©gresse et dans la joie

Cha cha cha, cha cha cha, nuits �©toil�©es sur le Bosphore
Cha cha cha, cha cha cha, dr�´l' de truc turc que ce truc-l� 
Cha cha cha, cha cha cha, ah non vraiment, on n'est pas forts
Cha cha cha, cha cha cha, Mozart ne m�©ritait pas �§a

Mais faut bien vi-i-ivre

Comme Un Punk En Hiver (Les Wampas)

Hé! les gars!
Weeeeeell...!

J'ai la poisse
Comme un punk en hiver
J'ai froid la nuit
Comme un punk en hiver
Je serre les poings
Comme un punk en hiver
Mais je tiens bon
Comme un punk en hiver
Waouh!

[Instrumental]

J'ai un peu faim
Comme un punk en hiver
J'sais pas quoi faire
Comme un punk en hiver
Je pense à toi
Mais hélas c'est l'hiver
J'attends l'été
Comme un punk en hiver
Waouh!

[Instrumental]

Yeah yeah yeah
Yeah yeah, yeah yeah
Yeah yeah, yeah yeah!

Lolita (Kinito)

Petite blonde oxygénée
Moulée dans ton maillot serré
Avec tes cheveux détachés
Et ton sourire bi-fluoré

Cet été tu vas te charger
De perdre ta virginité
Tu testes tes capacités
Pourvu qu'ils t'aient tous remarqués

Refrain :
Lolita...
Tu te ballades sur la plage (x3)
Lolita...
Tu n'es pas vraiment sage (x3)
Lolita...
Tu façonnes ton image (x3)
Lolita t'aimerait bien faire un peu plus que ton age

Là il va dire quelle aubaine
C'est normal il a la trentaine
On sent qu'il se donne de la peine
Je dirais même qu'il s'appelle Ken

Le soir venu tu te prépares
Tu te fais belle pour ton rancard
Tu as prévu de rentrer tard
Vas-y Barbie c'est toi la star

Refrain

Sur la plage abandonnée
Coquillages et vieux tarpés
Il semblerait qu’il t’est laissé tombé
Tu pourras toujours expliquer

A tes copines que t’as couché
D’ailleurs elles y sont toutes déjà passées
A moins qu’elles t’aient baratiné
T’as quinze ans et demi bien tassé

Refrain

Le Centre Du Monde (Ze Pequeno)

Tu es le centre du monde
Baby, faut pas confondre
Ici ou là, partout c’est chez toi
Et le soleil tourne autour de toi

Tu es le centre du monde
Baby, là sur les ondes
J’entends le tempo, j’entends ma voix
C’est la musique qui guide mes pas

C’est parti, j’espère que vous êtes installés
Posé, riche, pour l’instant j’vais aller vérifier
Là où je vous emmène, tu peux même danser nus pieds
Rien que des vibes, rien ques des sons pour toutes couleurs assurés
On est pas là pour s’embrouiller
Faut vous mettre comme il faut, vous êtes comme des invités
C’est he, de la musique pour vous faire bouger
Ambiance, hey, mover, secouer, de tous les côtés

Tu es le centre du monde
Baby, faut pas confondre
Ici ou là, partout c’est chez toi
Et le soleil tourne autour de toi

Tu es le centre du monde
Baby, là sur les ondes
J’entends le tempo, j’entends ma voix
C’est la musique qui guide mes pas

Oh hey yo, oh hey yo, oh hey yo hey yo hey yo (x4)

Ambiance de malade, ca ne fume pas que du tabac
J’vois des mains qui se baladent comme les cowboys dans le Nevada
Ringo, du rythme comme le mapouka
C’est de la bombe de belle, Haîti, Sénégal ou gwadada
Toi là bas, t’as l’air de t’cailler comme au Canada
Rapproche toi un peu, on veut te voir brailler ou lever les bras
Garçon, qu’est ce que tu connais déjà ?
Parce que c’est danger
On revient pour donner ça

Viens avec moi, j’vous emmène (t’zamène)
Pour que d’où que tu sois, tu danses la lambada (bada)
Viens avec moi, j’vous emmène (t’zamène)
Remercions pour tout ça, dansons la lambada (bada) (x2)

Tu es le centre du monde
Baby, faut pas confondre
Ici ou là, partout c’est chez toi
Et le soleil tourne autour de toi

Tu es le centre du monde
Baby, là sur les ondes
J’entends le tempo, j’entends ma voix
C’est la musique qui guide mes pas

Le – vrai – gue - tto – c’est – chaud
A - vec – docteur – O
On – mets – la – barre - oh
Pousse – le – son – oh oh

Tu es le centre du monde
Baby, faut pas confondre
Ici ou là, partout c’est chez toi
Et le soleil tourne autour de toi

Tu es le centre du monde
Baby, là sur les ondes
J’entends le tempo, j’entends ma voix
C’est la musique qui guide mes pas (x2)

Sous Le Signe Du V (Le Klub Des Loosers)

Dès sa naissance un versaillais sait qu'il se devra d'aller très loi. Déjà pour se rendre à la capitale il est obligé de prendre le train.J'ai grandi dans cette ville construite autours d'une petite cabane de chasse où le poids de l'histoire te rappelle qu'il faut que tu t'effaces. Afin de rentrer dans un rang d'enfants tous très sympas dont les principaux passe-temps sont le scoutisme et le bénévolat. Le carcan social est lourd, tout comme la masturbation rend sourd. C'est ce qu'ils me répétaient au catéchisme après les cours. Jamais un versaillais ne sera capable de faire de mal à une mouche.C'est impossible puisque au fond de lui il respecte bien trop la vie Moi c'est en grandissant à leurs côtés que je suis devenu. Un fervent défenseur en faveur de l'avortement ainsi que de l'euthanasie. Pour savoir à quoi ressemble une ville de province dans les années '60. Il n'y a pas besoin d'inventer de machine à remonter dans le passé. En partant de Paris il suffit de prendre le bon RER C .Je suis inquiet, toutes les rues d'ici semblent avoir une maladie. Je ne suis pas docteur ès ville mais je crois bien que c'est l'ennui

Chorus: Né sous le signe du V, sous le signe du V (bis)

Peut-être que ma ville n'est pas Hip-Hop mais il y a quand même plusieurs taggers. Le plus présent et sans nul doute celui qui signe partout " Vive le Roi ". Il y a aussi " La France aux français " mais son style est nettement plus démodé. Le soir il n'y a rien à faire à part prendre des verres Place du Marché. Si les parents de François s'absentent il y aura sans doute un squat organisé. Nous y descendrons quelques packs de Kro en écoutant du rock et fumant des joints. Il n'y aura sûrement pas de filles mais l'alcool et la drogue c'est déjà bien.Car nous sommes des rebelles sans causes depuis que l'argent nous les a enlevées. Certains vivent même dans des camions et font de la Techno dans la forêt . Et chaque jeune a dans son placard un T-shirt à l'effigie du Ché. Même si la plupart sont incapable de pouvoir expliquer qui il est. Enfermés dans leurs chambres Jean-BenoÎt et Nicolas écoutent les Pink Floyd. En rêvant de fonder un groupe de rock pour pouvoir vivre de leur musique. Mais perdus entre les 3 Avenues ils entendent la ville leur chuchoter. Qu'un vrai métier c'est Architecte ou Professeur de Mathématiques

chorus

Tous sont persuadés de faire partie d'une élite éduquée. Alors que tous se piquent leur place dans la queue de la Boulangerie ou du Marché. Je ne connais pas d'autre endroit où à 40 ans les femmes portent encore le serre-tête en velours . Attendent un douzième enfant et vont se confesser tous les jours. C'est d'ailleurs ici que plein de jeunes ont rencontré notre Seigneur Jésus. J'ai beau arpenter les rues, pas de chance je ne l'ai jamais vu. Marie-Charlotte aimerait me faire croire qu'elle a quelques amis basanés. Mais ce ne sont que Pierre et Louis qui rentrent bronzés de l'Ile de Ré. Dans la Bibliothèque Municipale le temps semble soudain s'être arrêté. Ce qui n'empêche personne de réviser pour Sciences- Po ou HEC. Ici bizarrement il y a des choses dont on ne parle pas. Comme du nombre de jeunes qui chaque année se suicident en Classe Prépa . Ils pourront dire tout ce qu'ils veulent sur le 11 Septembre et ses évènements. Pour moi ce ne sont que des versaillais voulant capter l'attention de leurs parents. Je pourrais partir, 20 ans à mon retour rien n'aurait changé. Quoi qu'il advienne je porte en moi d'être né sous le signe du V

chorus

Reveiller Le Punk (Svinkels)

Je veux réveiller le punk qui est en moi
Réveiller le stupid, stupid, punk, punk
Je veux réveiller le punk qui est en moi
Faire péter le kepon paye ton punk
Fait péter le punk

Je veux réveiller le punk qui est en moi
Réveiller le stupid, stupid, punk, punk
Je veux réveiller le punk qui est en moi
Réveiller le kepon paye ton punk
Fait péter le punk

Gérard Baste, la Nina Hagen française

Je veux réveiller le punk qui est en moi
Faire péter le junkie
Ce soir j’en ai marre d’être funky
J’veux disjoncter à l’acide
Gerber juste avant le concert
Monter sur scène tout livide
Avec un banjo
Même si j’troc mes Rangos
Pour des Mephistos
J’kifferai toujours une guitare disto
Slam, jette toi dans les flammes
J’resterai Rock n’ Roll dans l’âme jusqu’à ce que j’clamse

J’ai brûlé mes verrues
Mais jamais j’brûlerai mes vieux albums des Bérus
Fils j’en suis trop féru plus que Jean Ferra
Je préfère le rock ferreux de Panthera
Adhère à la philosophie
De l’ivrogne notoire
Qui souvent utilisa le trottoir comme dortoir
Mon ossature sature
Toutes ces bitures
Laissent des points de suture
Si j’continue ce sera « No Futur »

Gérard Baste arrête de t’fonçder
Disent les mecs alors que j’suis en train d’vider
Mon bide dans l’bidet
Ils comprennent rien à l’anarchie
Mec tu veux un groupe rebelle moi j’le suis archi
En direct et pas en duplex
Nique tes complexes
Le son claque dans tes dents
Serré comme les rangs d’une triplex
J’m’en fous J’saute comme Donkey Kong
Je ne vivrai jamais comme quiconque
Car j’ai réveillé le punk

Refrain
Je veux réveiller le punk qui est en moi
Faire péter le stupid, stupid, punk, punk
Je veux réveiller le punk qui est en moi
Réveiller le kepon paye ton punk
Fait péter le punk

Je veux réveiller le punk qui est en moi
Faire péter le stupid, stupid, punk punk
Je veux réveiller le punk qui est en moi
Faire péter le kepon paye ton punk
Fait péter le punk

Je fais la grasse matinée
Reste dans mes odeurs
J’empeste mauvaises OD
De la veille quelle horreur
Le punk se réveille
Eclate son réveille
Sur le téléphone qui sonne
J’m’assomme, Réveille le punk qui sommeille
J’bondis de mon sommier
Me rince le gosier
Môme la bière que j’achetais
Ne servait qu’à me coiffer
Crise d’adolescence, punk naissant
Semblant d’famille délaissant
Je suis bête et méchant

En rade à Marmotant
Barbotant dans mon sang
Après un pogo
Je suis le vilain sauvage pas beau
Pire qu’un lobo
V’là mon logo
Fallait pas m’laisser dans l’labo d’chimie
J’ai tout bégo
Quoi d’neuf doc gros coup d’Doc coquée
Dans mon hip hop troqué contre du rock
Sort ton perfecto défroqué
Tu seras Ok
Pour ne pas terminer
Comme la femme des ** Pistols
Dans l’frigo tout découpé
Couplé à ma bière
Comme si c’était mon frère
J’suis fier y a qu’elle qui me nourrisse
J’t’épingle à nourrisse

J’ai bu comme Ludwig
Quatre Vingt 8,6
Double zéro de Conduite Six
Suicidal Tendances
Mon single de cinglé
Le tube de l’éther
Plus anti-social que Trust
Je pue comme le Munster

L’épave lance le pavé
Dans la manifestation
Prônant l’auto destruction
J’ai perdu ma génération
Des Who jusqu’au Wu Tang
Je vais te faire fuir
Je représente ceux qui utilisent leur cervelle à la détruire

Un Musicien Parmi Tant D'autres (Harmonium)

Une main sur une épaule
Chacun a bien joué son rôle
Le rideau monte et descend
Le musicien se serre les dents
Il est si bien pour une fois

À la porte d'un café
Son nom vient de s'effacer
On a trouvé quelqu'un de mieux
Le musicien se faisait vieux
Comme un enfant, il était une fois

Comme le rideau sur une corde
Le musicien monte et descend

Une nuit pour oublier
Y'a des problèmes qu'on veut saoûler
Une bouteille monte et descend
Le musicien se serre les dents
Il est si loin, une autre fois

À la porte d'un café
Les noms ne font que changer
Il a enfin compris pourquoi
Le sien ne sera plus là
Comme un enfant, on ne vit qu'une fois

Comme le fond d'une bouteille
Le musicien a fait son temps

Où est allé tout ce monde
Qui avait quelque chose à raconter
On a mis quelqu'un au monde
On devrait peut-être l'écouter


Video





Mp3, Musica, Download, Versi, Canzoni, Concerti, Bigletti, Live, Video, DVD, Gratis, Discografia, Mpeg, Compra, Band, Artista, Album, Collezione, Archivio, Eventi, Ricrca, CD